Le marketing de fragrance gagne en popularité

Paul Wonnacott, président de Vectair Systems, spécialiste de l’hygiène sanitaire et des systèmes AirCare, se penche sur le rôle vital que jouent les fragrances dans tous les domaines d’activités commerciales. Comme on le sait, l’odorat est le plus ancien des sens et les récepteurs olfactifs dans le nez se connectent directement à la partie du cerveau responsable de la mémoire et des émotions. Utilisées à des fins diverses depuis des millénaires, les plantes aromatiques ont toujours été tenues en hautes estime par les peuplades aborigènes en Australie, en Inde, en Chine sans oublier l’Égypte.

L’étude Lindstrom, conduite en 2005 a démontrée que 84% des clients d’un magasin de chaussures étaient plus susceptibles d’acheter quand un parfum agréable émanait dans la pièce et que les sujets se disaient prêts à payer jusqu’à 15% de plus pour le produit. Dans un casino de Las Vegas, un parfum d’ambiance plaisant, flottant dans une zone de machines à sous était lié à une augmentation de 45% des revenus comparativement aux espaces non parfumés. Récemment une nouvelle succursale de la  banque Lloyds au sud de Londres voulant créer une sensation invitante a eu recours à une odeur de thé blanc mêlée de thym.

L’idée est que les fragrances ont pour effet de cimenter une marque de commerce ou un lieu dans l’esprit des clients et de créer pour ces derniers une expérience hautement durable. Une odeur de fond appropriée peut faire en sorte que l’on passe plus de temps à fureter dans un magasin et peut même inciter les passants à entrer à l’intérieur. Le parfum peut évoquer  certains souvenirs ou même des sentiments comme la sérénité ou provoquer l’impression que l’on se trouve au bord de la mer, il devient donc un élément précieux en matière de connexions positives. Le marketing de fragrance, comme Paul Wonnacott se plait à l’appeler, connait une popularité croissante auprès des entreprises désireuses de fidéliser leur clientèle et d’attirer le public, aussi bien pour les hôtels, spas, aéroports, restaurant, bars que les boutiques. Dans les grands espaces ou l’odeur peut facilement se perdre, une technologie innovatrice vient résoudre ce problème, avec le dispositif à maille vibrante, grâce à laquelle un maillage ou une membrane perforé de 2000 trous à l’aide d’un laser et qui vibre dans la partie supérieure d’un réservoir contenant le liquide odorant, produit une bruine de gouttelettes parfumées très fine se répandant dans l’air ambiant. Ceci est non seulement efficace mais propose  une solution écologique aux entreprises soucieuses de faire leur part pour le respect de l’environnement. Les huiles essentielles peuvent également constituer  une option plus saine que les parfums commerciaux contenant de l’alcool.

En tant qu’entrepreneurs en hygiène du bâtiment, le temps est peut-être venu de songer à intégrer l’installation de diffuseurs aromatiques à notre panoplie de services offerts.

Source : www.ecj.cleaning.com article de Paul Wannacott du 13 avril 2017

Parfums et connexions positives