LE PAPIER DE TOILETTE USÉ PAVE UNE PISTE CYCLABLE!

La cellulose, cette fibre naturelle, que l’on retrouve dans le papier hygiénique est réaffectée pour devenir une piste cyclable aux Pays-Bas. C’est dans une usine de traitement des eaux usées, que des entrepreneurs néerlandais ont réussi à séparer la cellulose de la boue des toilettes. Le résidu ainsi obtenu est ensuite nettoyé puis stérilisé avant d’être transformé sous la forme d’un matériau floconneux ou bien de pastilles servant à paver la voie des cyclistes Hollandais. En effet, depuis les deux dernières, des pistes cyclables faites à partir de ce matériau ont été aménagées aux Pays-Bas dans le cadre du projet Cellvation qui ne représente qu’une initiative parmi de nombreux programmes similaires existants à travers le pays.

Noor Ney, chef de l’assainissement du conseil de l’eau Hollands Noorderkwatier, affirme que les eaux usées ne sont pas uniquement composées que de vulgaires détritus, elles sont porteuses de ressources précieuses telles que les phosphates, la cellulose, de l’énergie ainsi que de l’eau propre, par conséquent elles constituent une valeur appréciable. Madame Ney poursuit en disant que les chasses d’eau regorgent de papier de toilettes faits à partir de fibre de haute qualité, en l’extrayant des égouts plutôt que de le pomper d’une usine à l’autre on réduit les coûts d’exploitation tout en générant des profits avec ce qui aurait autrement fini par être brulé en tant que déchets.

Certains des matériaux créés dans le projet Cellvation sont actuellement exportés vers le Royaume-Uni pour des usages variés. L’Université Brunel, partenaire du programme, travaille quant à elle à élaborer une technologie de transformation des déchets en énergie, de création de bouteilles bioplastiques et autres produits.

Fait à noter; la Hollande est le pays des cyclistes par excellence avec plus de 32,000 km de pistes cyclables, aussi à Amsterdam un peu plus de 50% des déplacements se font en vélo.

Source: www.europeanjournal.com  article du 6 septembre 2017