UN ÉTÉ DE PLEIN AIR ET CONSERVATION

Enfin, l’été est là! Même si ces derniers jours, pour s’en convaincre, il nous a fallut consulter le calendrier… Nous espérons toutefois, que les températures seront plus clémentes et que les jours ensoleillés nous permettront de profiter pleinement de la belle saison qui regorge de nombreuses activités en plein air.

Quoi de plus agréable qu’un pique-nique en famille au bord d’une rivière ou dans un parc public, une randonnée pédestre dans la forêt en amoureux ou bien une journée de pêche sur le lac entre amis. Habituellement,  les paniers remplis de victuailles et des classières garnies de bières fraîches assurent de bien agrémenter nos journées et d’étancher notre soif ! Mais qui va nettoyer?  La tâche revient-elle expressément aux employés de la fonction publique? Nous avons tous fait, un jour ou l’autre, la fort désagréable expérience d’arriver  à notre petit coin de nature favori pour le retrouver jonché de déchets laissés par d’insouciants prédécesseurs.

Heureusement, il s’avère que nous pouvons en tant que montréalais,  afficher notre fierté car notre ville vient d’être sacrée meilleure ville étudiante du monde par la firme britannique Quacquarelli Symonds qui, chaque année classe les meilleures universités et villes pour étudier dans le monde et dont l’un des 4 critères principaux concerne la propreté des lieux. La métropole qui occupait la 7e place l’année dernière détrône Paris pour se hisser au premier rang en 2017.

Le phénomène de « souillage écologique »  semble se produire plus fréquemment en milieu rural qu’urbain; nos lacs, bandes riveraines ainsi que nos sentiers et forêts en zones dites sauvages sont les endroits les plus vulnérables car les pollueurs peuvent y laisser leur empreinte de la honte sans scrupule et en toute impunité. Les municipalités et les parcs nationaux, quant à eux, fournissent de la main-d’œuvre pour le nettoyage des espaces extérieurs mais il en va de la responsabilité de tout un chacun de ramasser ses ordures en tout respect de la nature ainsi que des gens qui viendront avec l’intention d’en jouir à leur tour. La Sépaq (Société des établissements de plein air du Québec)  met tous les efforts en œuvre  pour assurer la conservation de nos parcs et a publié sur son site, un code d’éthique et de réglementation à cet effet destiné aux visiteurs sous la rubrique : Les 7 principes de Sans Trace Canada, lesquels sont adaptés au contexte des parcs du Québec. Nous, qui sommes des experts en hygiène et salubrité, tâchons de guider par l’exemple lors de nos sorties en plein air cet été, en pensant aux impacts potentiels de nos actions; faisons des choix conscients et responsables axés sur la préservation du patrimoine naturel de tous.

 

D’ici là…Que le soleil luise!

 

Sources : ici.radio-canada.ca société Montréal meilleure ville universitaire au monde selon les étudiants

www.sepaq.com reglementation