Panneaux publicitaires épurateurs d’air érigé à Londres

Un panneau d’affichage publicitaire appelé « Le souffle », capable d’inverser les effets nocifs de la pollution causée par l’oxyde d’azote et de souffre dans l’air, a été installé dans le Leicester Square de Londres. Ce dernier comprend une substance de nettoyage de l’air appelée la respiration. Inventé en Italie par la firme Anemotech, le souffle utilise des nano-molécules pouvant éliminer l’émission de plus de 13,000 véhicules automobiles par année et ce, dans un rayon de 25 km carrés.
Suite à une série de rapports sur les dangers de la pollution atmosphérique, une étude commandée par Sadiq Khan, l’actuel maire de la capitale Britannique, a démontré que des dizaines de milliers d’écoliers étaient exposés quotidiennement à des niveaux illégaux de pollution de l’air et que ceci pouvait avoir des effets dévastateurs permanents sur la santé des enfants ainsi que la population Londonienne. Ainsi, un partenariat entre l’entreprise italienne citée plus haut et le mouvement Urban Vision est né pour que « Le souffle » soit mis en place.
Une autre étude menée par Kings College de Londres, a révélée qu’en 2010,
9,500 décès furent directement imputables à la pollution de l’air.
Gianluca de Marchi, président de Urban Vision a déclaré : « Il reste encore beaucoup à faire pour lutter contre ce fléau et je suis convaincu que l’adoption de technologies innovantes telles que Le souffle, contribuera à améliorer considérablement la santé des citadins de tous les grands centres urbains. »
Cette entreprise précise que le panneau d’affichage de Leicester Square, pourrait à sa pleine capacité, annuler les émissions d’oxyde d’azote de 5,475 véhicules diesel et les composés organique volatiles émis par 13,650 voitures carburant à l’essence sans plomb au cours d’une seule et même année.
Le matériau unique employé par Le souffle peut être à la fois utilisé à l’intérieur, dans les bureaux, les salles de classes ainsi que la plupart des espaces publics extérieurs.
Un second panneau a également été aménagé dans Shepherd Bush et selon Urban Vision, des feuilles dites de « respiration », seront dorénavant attachées à tous leurs sites de publicité extérieure de la ville de Sa Majesté. L’objectif est d’établir 8 sites au Royaume-Uni d’ici la fin de l’année.
Plus près de chez-nous, rappelons que la qualité de l’air respiré par les Montréalais en 2016 a été bonne pendant 116 jours. Selon les données du Réseau de surveillance de la qualité de l’air, il s’agit d’une augmentation de plus de 50% par rapport à l’année précédente. Le président de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, Monsieur André Bélisle, cette amélioration va se poursuivre car elle résulte de la fermeture définitive des 5 grandes centrales thermiques au charbon de notre voisin l’Ontario.
Sources : www.europeancleaningjournal Air cleaning billboards erected in London
Ici.radio-canada.ca Environnement Amélioration historique de la qualité de l’air à Montréal