Une toute nouvelle substance biocide active d’origine naturelle à la fois efficace, sûre, durable et facilement biodégradable vient d’être approuvée pour utilisation en juillet dernier et a été recommandée par le comité des produits biocides en avril de cette année; nommément le L (+) – acide lactique de la firme Jungbunzlauer. Cet acide lactique obtenu par la fermentation de maïs sans OGM, est non toxique, non allergène et a reçu la certification ECOCERT, un organisme de contrôle et de certification, comme matière première d’origine naturelle. Parmi toutes les substances actives en cours d’examen pour approbation selon le Règlement sur les produits biocides en Europe (RPB) qui vise à améliorer le fonctionnement du marché des produits biocides dans l’Union Européenne, tout en garantissant un niveau élevé de protection de la santé humaine et de l’environnement, le L (+) –acide lactique constitue une des rares substances qui ne soit pas issue de produits chimiques synthétiques. L’entreprise familiale responsable de cette innovation possède une longue tradition dans le développement, la production et la distribution d’ingrédients biologiques.  La société internationale Jungbunzlauer fondée en 1867 et dont le siège social se trouve en Suisse compte plus de 1000 employés dans le monde et offre une  vaste de gamme...

Avec la rentrée, plusieurs événements auront lieu et ce,un peu partout autour du globe, notamment la quatrième édition du Sommet sur les Produits de Nettoyages Éco-énergétiques et durables qui se tiendra à Paris les 8 et 9 novembre prochain. Au programme cette année : les agro- tensioactifs, éthique et étiquetage, les formules vertes sans oublier le développement marketing. Le sommet vise également à  favoriser les forums de discussions en vue de réduire l’impact des produits de nettoyage par l’adoption de matériaux écologiques ainsi que la mise en place de programmes de développement durable proactifs.  Des questions d’importances seront soulevées lors desdites consultations ouvertes, à savoir : Comment les fabricants de produits d’entretien peuvent-ils réduire l’impact environnemental en utilisant des ingrédients verts? Quels sont les derniers avancements en matière de produits Agro-tensioactifs? Quelles stratégies durables seraient les plus aisément applicables aux produits d’usage domestique? Puis finalement, Comment les grandes  entreprises de nettoyage et les marques naturelles perçoivent-elles et  abordent-elles la durabilité? Tandis que, du 11 au 14 septembre, l’association mondiale de l’industrie de nettoyage, ISSA/Interclean Amérique du Nord tiendra sa prochaine exposition à Las Vegas au cours de laquelle les lauréats du AISS 2017 Innovation Awards seront dévoilés. Les prix visent à reconnaître l’innovation relativement...

La cellulose, cette fibre naturelle, que l’on retrouve dans le papier hygiénique est réaffectée pour devenir une piste cyclable aux Pays-Bas. C’est dans une usine de traitement des eaux usées, que des entrepreneurs néerlandais ont réussi à séparer la cellulose de la boue des toilettes. Le résidu ainsi obtenu est ensuite nettoyé puis stérilisé avant d’être transformé sous la forme d’un matériau floconneux ou bien de pastilles servant à paver la voie des cyclistes Hollandais. En effet, depuis les deux dernières, des pistes cyclables faites à partir de ce matériau ont été aménagées aux Pays-Bas dans le cadre du projet Cellvation qui ne représente qu’une initiative parmi de nombreux programmes similaires existants à travers le pays. Noor Ney, chef de l’assainissement du conseil de l’eau Hollands Noorderkwatier, affirme que les eaux usées ne sont pas uniquement composées que de vulgaires détritus, elles sont porteuses de ressources précieuses telles que les phosphates, la cellulose, de l’énergie ainsi que de l’eau propre, par conséquent elles constituent une valeur appréciable. Madame Ney poursuit en disant que les chasses d’eau regorgent de papier de toilettes faits à partir de fibre de haute qualité, en l’extrayant des égouts plutôt que de le pomper d’une usine à...

Des sacs poubelles aux gants en passant par les multiples variantes de bouteilles et de contenants de plastiques de tout acabit, l’industrie du nettoyage est sans contre dit, un grand consommateur de produits plastiques, et pour beaucoup cela soulève la question du développement durable. James Lee, directeur général de Cromwell polythène, propose une analyse attentive des faits avant de dénigrer complètement le plastique au point de vouloir mettre ce dernier au rancard. Certes les matières plastiques ainsi que les emballages sont omniprésents dans presque tous les secteurs d’activités et plus leur utilisation augmente, plus les préoccupations environnementales liées à leur production, leur distribution et à leur élimination ont tendance à suivent la même courbe ascendante. Cependant, selon M. James Lee, la véritable question ne concerne pas uniquement le plastique en soi, mais également son taux de recyclage, le comportement de l’utilisateur et finalement la conception des produits. De plus, les contenants plastiques offrent de nombreux avantages car ils sont légers et totalement étanches. Un rapport d’étude de la firme d’analyse sur l’impact environnemental Trucost a révélé que le coût global de remplacement des matières plastiques en matériaux alternatifs tels le verre, l’aluminium, le papier et l’étain serait d’environ quatre fois supérieur...

Un panneau d’affichage publicitaire appelé « Le souffle », capable d’inverser les effets nocifs de la pollution causée par l’oxyde d’azote et de souffre dans l’air, a été installé dans le Leicester Square de Londres. Ce dernier comprend une substance de nettoyage de l’air appelée la respiration. Inventé en Italie par la firme Anemotech, le souffle utilise des nano-molécules pouvant éliminer l’émission de plus de 13,000 véhicules automobiles par année et ce, dans un rayon de 25 km carrés. Suite à une série de rapports sur les dangers de la pollution atmosphérique, une étude commandée par Sadiq Khan, l’actuel maire de la capitale Britannique, a démontré que des dizaines de milliers d’écoliers étaient exposés quotidiennement à des niveaux illégaux de pollution de l’air et que ceci pouvait avoir des effets dévastateurs permanents sur la santé des enfants ainsi que la population Londonienne. Ainsi, un partenariat entre l’entreprise italienne citée plus haut et le mouvement Urban Vision est né pour que « Le souffle » soit mis en place. Une autre étude menée par Kings College de Londres, a révélée qu’en 2010, 9,500 décès furent directement imputables à la pollution de l’air. Gianluca de Marchi, président de Urban Vision a déclaré : « Il reste...

Enfin, l’été est là! Même si ces derniers jours, pour s’en convaincre, il nous a fallut consulter le calendrier… Nous espérons toutefois, que les températures seront plus clémentes et que les jours ensoleillés nous permettront de profiter pleinement de la belle saison qui regorge de nombreuses activités en plein air. Quoi de plus agréable qu’un pique-nique en famille au bord d’une rivière ou dans un parc public, une randonnée pédestre dans la forêt en amoureux ou bien une journée de pêche sur le lac entre amis. Habituellement,  les paniers remplis de victuailles et des classières garnies de bières fraîches assurent de bien agrémenter nos journées et d’étancher notre soif ! Mais qui va nettoyer?  La tâche revient-elle expressément aux employés de la fonction publique? Nous avons tous fait, un jour ou l’autre, la fort désagréable expérience d’arriver  à notre petit coin de nature favori pour le retrouver jonché de déchets laissés par d’insouciants prédécesseurs. Heureusement, il s’avère que nous pouvons en tant que montréalais,  afficher notre fierté car notre ville vient d’être sacrée meilleure ville étudiante du monde par la firme britannique Quacquarelli Symonds qui, chaque année classe les meilleures universités et villes pour étudier dans le monde et dont l’un des...

Paul Wonnacott, président de Vectair Systems, spécialiste de l’hygiène sanitaire et des systèmes AirCare, se penche sur le rôle vital que jouent les fragrances dans tous les domaines d’activités commerciales. Comme on le sait, l’odorat est le plus ancien des sens et les récepteurs olfactifs dans le nez se connectent directement à la partie du cerveau responsable de la mémoire et des émotions. Utilisées à des fins diverses depuis des millénaires, les plantes aromatiques ont toujours été tenues en hautes estime par les peuplades aborigènes en Australie, en Inde, en Chine sans oublier l’Égypte. L’étude Lindstrom, conduite en 2005 a démontrée que 84% des clients d’un magasin de chaussures étaient plus susceptibles d’acheter quand un parfum agréable émanait dans la pièce et que les sujets se disaient prêts à payer jusqu’à 15% de plus pour le produit. Dans un casino de Las Vegas, un parfum d’ambiance plaisant, flottant dans une zone de machines à sous était lié à une augmentation de 45% des revenus comparativement aux espaces non parfumés. Récemment une nouvelle succursale de la  banque Lloyds au sud de Londres voulant créer une sensation invitante a eu recours à une odeur de thé blanc mêlée de thym. L’idée est que les...

Le Jour de la Terre marque tous les ans l’anniversaire de la création du mouvement environnemental tel qu’on le connaît aujourd’hui et fut célébré pour la première fois le 22 avril 1970 aux États-Unis sur l’initiative du sénateur Gaylord Nelson du Wisconsin. Au Québec la première célébration eut lieu en1995. Depuis, le Jour de la Terre est devenu un événement planétaire mobilisant 200 millions de personnes dans 141 pays. Cette journée a donné un élan énorme aux campagnes de sensibilisation face aux enjeux environnementaux et sa principale mission ést d’accompagner les gens et les organisations à diminuer leur impact sur l’environnement. De plus, celle-ci a conduit à l’adoption de plusieurs lois fondatrices comme celles sur la protection de l’air, de l’eau et des espèces menacées, ainsi qu’à la création de l’Agence de protection de l’environnement américaine EPA. ( Environmental Protection Agency) L’an dernier la commémoration a coïncidé avec la signature de l’Accord de Paris sur les changements climatiques et les Nations unies en ont profité pour souligner l’importance des arbres, élément crucial de la biodiversité qui fournissent de l’énergie et sont des sources de revenus quand raisonnablement exploités. Pour souligner l’occasion l’association des propriétaires et administrateurs d’immeubles du Québec, Boma Québec, invite...

L’asthme est une affection respiratoire résultant d’une sensibilité accrue des bronches qui touche des personnes de tous âges. Cette maladie est extrêmement pénible pour ceux qui en souffrent. Les irritants les plus connus tels la poussière, les acariens, le pollen ainsi que la fumée de cigarettes peuvent aggraver cette condition voire même déclencher une crise. Les produits ménagers que l’on se procure dans les supermarchés sont des cauchemars en bouteille pour les asthmatiques. Ceux-ci tiennent leur pourvoir nettoyant efficace et rapide par la combinaison de plusieurs composantes chimiques qui s’évaporent dans l’air ambiant lorsqu’on les utilise et sont ensuite respirés par les êtres humains à proximité. Les particules en suspension ne présentent que peu de risque pour les gens en bonne santé, pour les asthmatiques en revanche, c’est une tout autre affaire. Principalement durant les mois d’hiver, car les fenêtres de nos maisons étant fermées, les molécules chimiques restent beaucoup plus longtemps dans l’atmosphère. Le meilleur moyen de remédier à ce problème est de n’utiliser que des produits de nettoyage naturels qui sont sans risque et tout aussi efficaces que leurs contre parties commerciaux. Le vinaigre blanc pour le nettoyage des fenêtres et du verre permet d’obtenir une propreté immaculée et d’éliminer...

Le triclosan, ce biocide mis en marché au début des années 1970 et dont les tonnages utilisés ont fortement augmenté entre 1990 et 2010, fait l’objet d’une interdiction de la FDA depuis le 2 septembre 2016.  Une étude menée par la FDA en 2010 révèle que le triclosan, utilisé dans 93% des éléments nettoyants et présent dans plus de 2000 produits testés, comporterait des effets perturbants sur le système endocrinien en plus d’inhiber la biodégradation dans l’eau. Cet antibactérien résisterait également à certains microbes, dont la Salmonelle. Selon l’agence américaine, les entreprises qui fabriquent les savons auront un an pour retirer cet ingrédient incriminé de leurs stocks. Suite à ces récentes préoccupations au sujet des substances nocives, dont le triclosan, des chercheurs de l’Université du Minnesota ont inventé une nouvelle molécule de savon conçue avec des sources renouvelables. Ils affirment que cette dernière pourrait servir à produire des savons à partir d’éléments naturels tels que le soja, la noix de coco et le maïs. En plus de remédier aux particules chimiques entrant dans les systèmes d’eau, la nouvelle génération de savon serait plus efficace que ses contre-partis traditionnels à base de pétrole. La nouvelle formule combine des ingrédients biodégradables pour former...